HALF TERM !!!

J’AI SURVÉCU À LA MOITIÉ D’UN TRIMESTRE.

J’AI SURVÉCU À DES PROBLÈMES AVEC MA BANQUE.

J’AI SURVÉCU  À DES ADOS DÉBILES.

LE WEEKEND PROCHAIN JE VAIS À LONDRES.

EN PLUS DE ÇA, EN DÉCEMBRE, JE VAIS À MUNICH, ET EN FÉVRIER, JE VAIS VOIR THIRTY SECONDS TO MARS EN CONCERT.

OH. J’ALLAIS PRESQUE OUBLIER LE PLUS IMPORTANT :

C’EST LES VACAAAAAAAAAAAANCES !!!!

excited (1102) Animated Gif on Giphy

Publicités

Je suis mauvaise. *RireDiabolique*

 Jubilation diabolique intersidérale.

Je deviens ce prof que tous les élèves haïssent.

Vous savez, celui qui vous dit rien en face et ensuite rapporte tout à votre prof principal, pour que vous vous en preniez plein la gueule ?

C’est moi.

En  même temps, les Y11 sont tellement des gros débiles…oui, parce que j’ai encore dû surveiller des Y11 ce matin. Ceux-ci étaient pire que ceux de lundi. Ils exploitent un pauvre petit élève allemand parce qu’il sait parler français.

J’ai donc rien dit, et j’ai envoyé un mail à mon Mentor Teacher pour qu’il les engueule. J’avais pas envie de perdre mon temps avec eux. Et connaissant mon Mentor Teacher, ce que je lui ai dit ne tombera pas dans l’oreille d’un sourd.  Je pense qu’ils vont se faire jeter comme des malpropres…*mouahahahahahahahahahahahaha -ceci est rire diabolique*

Ils l’auront bien mérité. C’est pas parce que j’ai rien dit que j’ai rien remarqué, et ça, va falloir que leur cerveau l’enregistre.

OH WAIT….j’oubliais. Je crois que la plupart n’en ont pas, de cerveau.

Les ados sont de vrais attardés.

(gif : http://www.reactiongifs.com/) – Ma réaction intérieure face à des ados débiles.

Je suis en train de surveiller une classe de Y11 qui ne repassent pas un exam.

D’abord peu, maintenant ils sont une dizaine. Un groupe de fanfarons parmi eux. Les mecs ont cru que je ne réaliserais pas qu’ils jouaient à des jeux online au lieu de bosser.

LOL.

Je crois qu’ils ont cru que parce que j’étais jeune, et que je suis une fille, mais surtout parce qu’ils devaient me trouver bien gentille, ils pensaient que j’allais rien dire.

Bien essayé. L’un deux, que je prends une première fois en train de jouer, recommence cinq minutes après avec un pote sur l’ordi de ce dernier.

J’assois mon autorité face à une classe d’ados masculins de 15 ans, et sincèrement, ça fait du bien.  (Des baffes dans la gueule, qu’ils méritent.)

Si vous n’aimez pas MARVEL, ou les séries télés, ou les deux, ne lisez pas cet article.

Si vous n'aimez pas MARVEL, ou les séries télés, ou les deux, ne lisez pas cet article.

Je tenais à partager cette joie -un peu geek, certes, mais intense- que j’ai eu en regardant Marvel’s Agents of S.H.I.E.L.D. Oui, parce que malgré le fait que je ne vais pas pouvoir voir pleeeeeins de séries que je suis cette année, je vais pouvoir en suivre d’autres ! (C’est un cercle vicieux, mes amis.)

D’abord, cette série super mega géniale de Monsieur Joss Whedon himself (oui, je kiffe Buffy et The Avengers. So what ?), Agents of S.H.I.E.L.D., qui vaut sincèrement le coup.
Ensuite, à la fin du mois, Homeland saison 3.

J’ai aussi commencé à regarder Under The Dome, une très bonne série inspirée du livre de Stephen King.

The Vampire Diaries sera diffusé sur ITV2.

Par contre, pas de PLL, ni Ravenswood, ni Beauty and the Beast, ni The Fosters, ni Twisted, ni The Originals. (Du moins pas légalement sur ma télé. Hum.)

Oui, j’aime beaucoup les séries télé.

BEAUCOUP TROP.

Tout est bien qui finit bien.

Hello hello !

Je suis de bonne humeur, parce que je n’ai plus de problème !!!! (Merci pour les applaudissements, ça me va droit au cœur.)

Mon problème de téléphone est réglé, même si avant-hier (et lundi) j’ai bien cru que j’allais tuer les vendeurs *tousse*incompétents*tousse* du EE Store dans lequel j’avais acheté ma carte SIM au départ.

Parce qu voyez-vous, j’ai acheté une carte SIM (Orange), que je pensais compatible avec mon téléphone français (Orange). MAIS NON. Ça aurait été bieeeen trop simple. Mon téléphone français devait être débloqué. (Non, ne cherchez pas, il n’y a pas de logique à ça, juste celle de vous faire acheter un téléphone de chez eux.)

Je vais donc acheter un téléphone. Pour l’avoir au prix le plus bas, je dois acheter 10£ de crédit. Le gars me passe une nouvelle carte SIM, l’enregistre, et me dit : « Normalement, elle devrait marcher dans une heure. Les 10£ que vous avez acheter aujourd’hui s’ajouteront au crédit que vous avez déjà (qui était de 10£). »

Je rentre donc chez moi, heureuse. J’attends une heure. Le téléphone m’annonce « Sim invalide ». Deux heures. Toujours rien. Trois heures. Pareil.

Le lendemain, toujours rien. Je retourne au magasin. Un autre vendeur me prend le téléphone et me dit : « OK. On est vraiment désolé, mais il faut que vous changiez le téléphone, celui-ci ne semble pas accepter les cartes SIM Orange. L’enregistrement a été mal fait au départ. Vous ne payerez rien d’autre, juste la différence entre les deux téléphones. » Hop ! Je m’allège de 6£ de plus. Le téléphone semble marcher. Je rentre chez moi, plus d’une heure après (Je suis allée à la bibliothèque. Mais on s’en fout.). Je regarde mon téléphone. « SIM registration failed ». Pas de réseau, rien de disponible.

À ce moment là, comment dire…je craque. Je suis à bout de nerfs, je n’en peux plus, j’ai envie de tout casser.

En gros, j’avais sacrément les boules.

Et puis hier, je réfléchis et je me dis : « OK. Donc les deux autres cartes SIM qu’ils m’ont passé ne marchent pas, peut-être la première qu’ils m’avaient donné marchera ? » Je remets donc la première carte SIM dans le téléphone et là…LÀ…

*Haaaaaaaaaaalléluiiiiaaaaaaaa* ÇA  MAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAARCHE !!!!!!! *bonheur intense*

Réseau dispo et tout. En remettant la première carte SIM (oui, je sais, je suis un génie. Mais vous pouvez me le dire, ça fait toujours du bien de l’entendre.).

Bref. Deux changements de cartes SIM, et seulement la première des trois qu’ils m’ont donné fonctionne.

TOUT ÇA POUR ÇA. 

Maintenant, mon téléphone est un Nokia, qui, attention tenez-vous bien, a des sonneries POLYPHONIQUES (je suis au top de la technologie…d’il y a dix ans). Et j’ai le jeu Snake dessus. (Souvenirs, souvenirs.)

Ah, ces arbres…quelle bande de farceurs.

Ah, ces arbres...quelle bande de farceurs.

(Traduction – Attention : les arbres les plus anciens du parc peuvent laisser tomber des branches sans prévenir. Soyez attentifs.)

Un panneau un peu flippant au Burghley Park cet après-midi.
Parc dans lequel les moutons et les cerfs (oui oui, les cerfs), se baladent tranquillos, et où les arbres multi-centenaires semblent prompts à vous assommer avec leurs branches mortes. Sans prévenir, en plus, ces malpolis.
Une superbe maison, la Burghley House. Dans laquelle ont été filmés certaines scènes d’Orgueil & Préjugé, la version avec Keira Knightley. Et Matthew Macfadyen.

OUI, MESDAMES. MATTHEW MACFAYDEN.

Ethnicity.

Toute galvanisée d’avoir réglée mon problème de banque (cf article précédent), je suis allée m’inscrire à la bibliothèque. Rien de bien folichon, à part un petit détail qui m’a un peu dérangé.

Contrairement à la France, où le recensement de la population en fonction de ses origines est quelque chose de tabou (et surtout illégal, il me semble), le Royaume-Uni est un pays qui aime vous demander quelles sont vos origines.

J’avais déjà lu ça lorsque je suis allée me faire enregistrer au centre médical. En remplissant le formulaire, il y avait une case « Ethnicity ». Je pensais alors que ça avait a peu près sa place dans un dossier médical : peut-être font-ils tester certains patients pour voir si ils ont  tel ou tel virus ou telle ou telle maladie en fonction d’où ils viennent.

Mais non. Je vais m’inscrire à la bibliothèque. Et on me demande mon « ethnicité ».  Normal. Parce que c’est sûr que savoir si je suis blanche, africaine, asiatique, que je viens de Krypton, de Lorien (non, je n’ai pas fait de faute d’orthographe. je ne parle pas de Lorient, la ville, mais de Lorien, la planète des bouquins de Pittacus Lore *tousse*incultes*tousse*), de –mettez ici le nom de la planète fictionnelle qui vous fait plaisir, bande de geeks-, c’est très important lorsque j’emprunte un livre.

La bibliothécaire me demande donc, voyant que je ne sais pas quoi répondre : « Comment vous décririez-vous ? ». Naïve, je réponds « Ma mère est française, mon père est africain. », avant de voir que je pouvais choisir « Non-answered », c’est-à-dire de ne pas répondre, chose que  la gentille dame n’a même pas daigné me proposer. Elle clique donc sur « Mixed White – Black African », me disant ensuite tout sourire : « Tiens, je n’avais encore jamais cliqué sur celui-ci ! ». On continue l’inscription par les langues que je parle, elle coche anglais, puis je lui dis « français ». Elle coche la case avant d’ajouter : « Donc, vous ne parlez rien d’autre ? » (comprendre : « Ton père est africain, et tu ne parles que français et anglais ? »), je lui dis non, elle remonte la colonne jusqu’à la première langue proposée, l’Afrikaans, et me dit : « Même pas l’Afrikaans ? ». Je dis non, et elle me dit : « Dommage, j’aurais bien aimé cocher cette case, pour changer un peu ! »

Bref. J’ai pas vraiment compris le principe, et j’ai pas vraiment envie de le comprendre. C’est une question de statistiques. Et moi et les maths, ça a toujours fait deux.

The place where I can unleash my imagination

Stamford, 2013. Une petite française (moi, donc) débarque pour aider les Anglais à mieux parler la langue de Molière. Elle en profite surtout pour se perfectioner dans la langue de Shakespeare. (Wouuuuuh. Ca fait très sérieux tout ça, n'est-ce pas ?) Ne vous inquiètez pas. Le contenu de ce blog ne sera pas chiant. Enfin...j'espère.

Stamford, 2013. Une petite française (moi, donc) débarque pour aider les Anglais à mieux parler la langue de Molière. Elle en profite surtout pour se perfectioner dans la langue de Shakespeare. (Wouuuuuh. Ca fait très sérieux tout ça, n'est-ce pas ?) Ne vous inquiètez pas. Le contenu de ce blog ne sera pas chiant. Enfin...j'espère.

Tea time

Stamford, 2013. Une petite française (moi, donc) débarque pour aider les Anglais à mieux parler la langue de Molière. Elle en profite surtout pour se perfectioner dans la langue de Shakespeare. (Wouuuuuh. Ca fait très sérieux tout ça, n'est-ce pas ?) Ne vous inquiètez pas. Le contenu de ce blog ne sera pas chiant. Enfin...j'espère.

Confessions d'une française dans les cornouailles

Stamford, 2013. Une petite française (moi, donc) débarque pour aider les Anglais à mieux parler la langue de Molière. Elle en profite surtout pour se perfectioner dans la langue de Shakespeare. (Wouuuuuh. Ca fait très sérieux tout ça, n'est-ce pas ?) Ne vous inquiètez pas. Le contenu de ce blog ne sera pas chiant. Enfin...j'espère.

Purple

Stamford, 2013. Une petite française (moi, donc) débarque pour aider les Anglais à mieux parler la langue de Molière. Elle en profite surtout pour se perfectioner dans la langue de Shakespeare. (Wouuuuuh. Ca fait très sérieux tout ça, n'est-ce pas ?) Ne vous inquiètez pas. Le contenu de ce blog ne sera pas chiant. Enfin...j'espère.

This is England ... Assistante de français au Royaume-Uni 2013-2014

Stamford, 2013. Une petite française (moi, donc) débarque pour aider les Anglais à mieux parler la langue de Molière. Elle en profite surtout pour se perfectioner dans la langue de Shakespeare. (Wouuuuuh. Ca fait très sérieux tout ça, n'est-ce pas ?) Ne vous inquiètez pas. Le contenu de ce blog ne sera pas chiant. Enfin...j'espère.

J'irai manger du rosbeef

Stamford, 2013. Une petite française (moi, donc) débarque pour aider les Anglais à mieux parler la langue de Molière. Elle en profite surtout pour se perfectioner dans la langue de Shakespeare. (Wouuuuuh. Ca fait très sérieux tout ça, n'est-ce pas ?) Ne vous inquiètez pas. Le contenu de ce blog ne sera pas chiant. Enfin...j'espère.

Clem-ontheroad

Stamford, 2013. Une petite française (moi, donc) débarque pour aider les Anglais à mieux parler la langue de Molière. Elle en profite surtout pour se perfectioner dans la langue de Shakespeare. (Wouuuuuh. Ca fait très sérieux tout ça, n'est-ce pas ?) Ne vous inquiètez pas. Le contenu de ce blog ne sera pas chiant. Enfin...j'espère.

Les Chroniques d'Holly

De la culture, Audrey Hepburn et moi !

Dinnae Fash Yersel

Stamford, 2013. Une petite française (moi, donc) débarque pour aider les Anglais à mieux parler la langue de Molière. Elle en profite surtout pour se perfectioner dans la langue de Shakespeare. (Wouuuuuh. Ca fait très sérieux tout ça, n'est-ce pas ?) Ne vous inquiètez pas. Le contenu de ce blog ne sera pas chiant. Enfin...j'espère.

riamh

A great WordPress.com site